[Communiqué] Le budget « participatif écologique » version Valérie Pécresse : ni participatif, ni écologique

À six mois des élections régionales, l’exécutif francilien tente de rattraper le flagrant retard pris en termes de politiques environnementales en organisant une parodie de budget participatif. Annoncé à hauteur de 100 millions d’euros, il peine à atteindre les 3 millions et représente un triple dévoiement : dévoiement démocratique, dévoiement de l’écologie et dévoiement de l’institution publique. L’intergroupe d’opposition de gauche et écologiste dénonce la mauvaise foi et l’écoblanchiment de la majorité sortante. En affichant ainsi son mépris pour l’expression des citoyennes et des citoyens, l’exécutif régional prend le risque d’aggraver plus encore leur défiance vis-à-vis des institutions.

L’appel lancé dans l’été a reçu quelques centaines de projets, de qualité très diverse et s’inscrivant dans des thématiques variées. Si on peut constater le dynamisme des associations écologistes et des collectifs citoyens locaux, il semble que la précipitation dans laquelle cet appel à projet a été mené a conduit de nombreuses communes à adopter un comportement opportuniste. Ainsi sont financés des aménagements de voirie, des équipements publics, y compris des fontaines pour caniparc ou des tondeuses à gazon, autant de projets relevant davantage des politiques d’aménagement que de la transition écologique des territoires.

Dévoiement démocratique. Ce budget n’a de participatif que le nom. La consultation citoyenne n’est qu’un faire-valoir, puisque tous les projets présentés ont été retenus, y compris les plus éloignés de toute démarche réellement écologique et solidaire, quel que soit le nombre de votes recueillis. La mobilisation citoyenne autour de ce projet a été extrêmement faible : seulement 30 000 participant·es sur 12 millions de Francilien·nes. Le règlement du processus de vote n’a jamais été défini et ne l’est toujours pas alors qu’une deuxième session est annoncée.

Dévoiement de l’institution publique. Depuis l’arrivée au pouvoir de la droite, nous dénonçons le manque d’action de la Région qui n’exécute jamais les budgets votés. A six mois des élections, affolé face au manque d’ampleur de son bilan, l’exécutif régional décide de solder tous les budgets dédiés à l’environnement à travers un dispositif baroque. La plupart des projets présentés sur la plateforme auraient pu être financés par les dispositifs classiques de la région. La plateforme « participative » a juste perturbé le fonctionnement normal de l’institution régionale et a permis à certains dossiers qui n’ont rien à voir avec les missions régionales de se faire financer dans la confusion. Tout cela sans décision budgétaire modificative. La droite régionale abandonne complètement le rôle qu’est celui de la région de veiller à l’équilibre territorial de ses financements. Résultat : 26% des projets concernent le département de l’Essonne quand seuls 8% des projets concernent la Seine-Saint-Denis ou 2% le Val-de- Marne.

Dévoiement de l’écologie. Mener une politique écologique suppose une vision territoriale et ciblée de stimulation du vivant et des milieux. L’Île-de-France a besoin d’une politique qui réponde aux besoins de tou·tes ses habitant·es. Une politique écologiste ne saurait se résumer à une accumulation d’investissements disparates, sans aucun cahier des charges ni dispositif de suivi. En particulier, les millions versés, sans aucune conditionnalité, à de grands groupes ou à leurs filiales (Véolia, Engie, Air Liquide, Nexity…) qui n’en ont pas besoin, sont autant d’argent public gaspillé et non consacré à engager une véritable transition de notre territoire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s