[Tribune] Pour que l’Île-de-France devienne une véritable Région cyclable

Les élus du groupe Écologistes et Progressistes pour l’Île-de-France, présidé par Eddie Aït, font 9 propositions pour que la Région Île-de-France devienne une véritable Région cyclable à l’issue de la crise sanitaire.

Reconnu par le Conseil d’État par son arrêté du 20 avril comme moyen de déplacement autorisé pendant le confinement, à l’approche du 11 mai, le vélo apparaît comme une solution à de nombreux problèmes pour réussir le déconfinement. Au rang de ceux-ci, réussir à éviter la congestion des axes routiers et l’augmentation catastrophique des pollutions sonores et atmosphériques qui en découle, alors même que certaines études ont mis en évidence l’existence d’un lien entre contamination au COVID-19 et exposition aux particules fines.

La solution vélo est particulièrement applicable à l’Île-de-France vu les distances moyennes parcourues quotidiennement par les Franciliennes et les Franciliens : 4,7 km, avec plus des 2/3 inférieurs à 3km d’après l’Enquête Globale Transport (EGT) d’Île-de-France Mobilités (2019).

En plus d’être un outil de déplacement efficace, silencieux et non-polluant en temps normal, en période de crise sanitaire le vélo présente plusieurs avantages :

  • Il permet de respecter la distanciation sociale et les gestes barrières
  • Il permet de désengorger les transports publics dont le taux de remplissage devra être moindre
  • Il permet de décongestionner les routes en réduisant la part modale de la voiture individuelle

Aujourd’hui, de nombreuses annonces ont été faites pour améliorer les infrastructures et encourager les Françaises et les Français à utiliser leur bicyclette au quotidien :

  • Création de pistes cyclables temporaires (départements, municipalités…)
  • Programme gouvernemental « coup de pouce vélo » :
    • Aide de 50€ pour la remise en état d’un vélo ou pour l’achat de matériel de sécurité (casque, antivol)
    • Accompagnement à l’usage du vélo (apprentissage de la conduite en ville, de l’auto-réparation, etc.)
    • Aide à la mise en place de places de stationnement temporaires ou pérennes pour les collectivités, institutions et entreprises
  • Financement régional à hauteur de 300 millions d’€ pour la création du RER Vélo.

Ces mesures sont un essai qui devra être transformé une fois la crise sanitaire surmontée. Il s’agit là d’un enjeu majeur de « l’après ». Pour que l’Île-de-France devienne une véritable Région cyclable, où le vélo soit un mode de déplacement habituel, nous proposons d’actionner d’ores et déjà plusieurs leviers, à différentes échelles et en concertation avec l’ensemble des acteurs concernés (gouvernement, collectivités, associations, professionnels) :

  1. Permettre aux pistes cyclables temporaires d’être pérennisées
  2. Expérimenter des zones de circulation « priorité vélo » en zones urbaines
  3. Favoriser une visibilité renforcée des aménagements cyclables par l’utilisation d’un revêtement coloré et unifié à l’échelle de la Région, à l’instar de ce qui se pratique dans de nombreuses villes et pays européens (Séville, Gand, Strasbourg, Montreuil, Pays-Bas, Allemagne). À cette fin, en particulier à Paris, il sera important de poursuivre un dialogue ouvert et constructif avec les architectes des bâtiments de France (ABF)
  4. Améliorer les solutions de stationnement :
    • En ouvrant les parkings Véligo à l’ensemble des usagers du vélo et non aux seuls détenteurs d’un Pass Navigo et en revoyant l’offre de stationnement à proximité des stations de métro, RER et bus afin d’encourager la multi-modalité
    • En développant massivement les parcs de stationnement fermés, surveillés et équipés de stations de gonflage dans les zones de forte fréquentation telles que les zones commerciales
    • En revoyant les infrastructures de stationnement en plein air : amélioration des arceaux (sécurité et espace entre arceaux), création de zones de stationnement pour vélo cargos, expérimentation des stationnements à étage dans les zones en tension ou saturées, etc.
    • En soutenant la création de parkings à vélo fermés dans les constructions neuves d’habitation
  1. Encourager la construction d’ouvrages urbains innovants pour faciliter le franchissement des portes de Paris ou des grands axes routiers, tels que des ponts ou tunnels exclusivement réservés aux vélos et piétons
  2. Améliorer les mesures visant à faire respecter les équipements cyclables, notamment en renforçant et généralisant la verbalisation des véhicules motorisés, notamment grâce à la vidéo-verbalisation (non-respect des sas vélo aux feux de signalisation, 2 roues motorisés empruntant les infrastructures vélo, etc.)
  3. Engager une expérimentation de nouvelles signalisations dédiées au vélo pour faciliter et sécuriser les passages des grands axes tels que les carrefours (démarrage des feux de signalisation vélo en léger décalage avec les feux pour motorisés, synchronisation des feux sur la vitesse vélo, feux et marquages spécifiques pour les « tourner à gauche », etc.)
  4. Améliorer les possibilités de multi-modalité en sanctuarisant des espaces pour le transport de vélo dans les trains, TER et RER en dehors des heures de pointe
  5. Prendre en charge à l’échelle régionale le coût du marquage bicycode comme moyen de lutter contre le vol.

Ces neufs points permettraient d’améliorer durablement la pratique du vélo en Île-de-France. Notre territoire a les moyens de devenir une véritable région cyclable. Qui aurait parié qu’en 1975, lorsque le gouvernement néerlandais lançait ses premières expérimentations de villes-pilotes pour le vélo à la Haye et Tillburg, le pays tout entier serait, quarante ans plus tard, synonyme de déplacement à vélo ? Qui aurait parié que la ville de Séville (Espagne) passerait d’une part modale du vélo quasi inexistante en 2006 à près de 10% en 2020 ? Nous, élus écologistes et progressistes, faisons le pari d’une révolution vélo réussie pour l’Île-de-France !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s